Participation au colloque AQT/RHQ 2019

Participation au colloque AQT/RHQ 2019

Du mercredi 15 au vendredi 17 mai, l’Association Québécoise de Télédétection (AQT) et la Recherche en Hydrologie du Québec (RHQ) ont organisé conjointement une conférence intitulée « La télédétection et l’eau dans tous leurs états » (http://aqtrhq2019.sciencesconf.org/). L’événement s’est tenu à l’Université Bishop’s à Sherbrooke; les professeurs de l’équipe ont eu l’honneur de faire partie du comité organisateur et les étudiants de se joindre à l’organisation en tant que bénévoles sur la durée de la conférence.

Nos étudiants ont également saisi l’occasion pour présenter leurs travaux en lien avec la chaire de recherche sous forme d’affiche. Les titres des présentations sont les suivants :
– « Assimilation de données d’humidité du sol issues de la télédétection en modélisation hydrologique pour améliorer la prévision des crues », Khaled
– « Le potentiel de données multi-source d’humidité du sol pour améliorer la prévision hydrologique à court-terme », Shimelis
– « Utilisation de la télédétection micro-ondes pour estimer les impacts des feux de forêt sur l’hydrologie des environnements boréaux », Yannick
– « Comparaison des produits d’Équivalent en Eau de la Neige (ÉEN) issues des analyses Globsnow et GLDAS dans le nord-est du Canada », Charles
– « Comparaison et fusion des produits de précipitation satellitaire pour la modélisation hydrologique en période estivale », Jean
– « Construction d’un modèle d’apprentissage automatique pour la prévision hydrologique à court-terme avec utilisation de données issues de la télédétection », Renaud

Cette conférence était rythmée par les présentations de trois conférenciers invités à chaque début de journée avec Marc Simard du Jet Propulsion Laboratory, NASA (Pasadena, CA, États-Unis), Sylvain Biancamaria du Laboratoire d’Études en Géophysique et Océanographie Spatiale (Toulouse, France) et Pascale Biron de l’Université Concordia (Montréal, Canada). Toutes les présentations orales auxquelles nous avons pu assister furent d’une très grande qualité. À titre d’exemple, mentionnons les progrès de la télédétection dans les pratiques de gestion de l’eau et le potentiel des outils à venir, avec en particulier le lancement de la constellation RADARSAT le 12 juin prochain. Cette constellation permettra une surveillance à plus haute résolution temporelle avec trois satellite sur la même orbite qui se suivent. Ces avancés ont été présentées par Daniel de Lisle de l’Agence Spatiale Canadienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *